Le vrai Lean, sur le terrain,
qui transforme les entreprises
et les Hommes.

Choisir les bons problèmes ! - #LesEchosduGemba

#lean , #lesechosdugemba , #respectlean , #gaspillage , #probleme

Accroître la performance économique, OUI ! Se tromper de problème prioritaire, NON !


Un chef d’entreprise souhaitant accroître la performance économique de son entreprise envisage de former ses superviseurs à voir et à résoudre les problèmes.

Il passe la consigne au formateur : « Ah, une chose importante : Je veux absolument que les participants apprennent très vite à évaluer si un problème vaut le coup, économiquement, d’être traité car on doit travailler en priorité sur les choses importantes ! »

Oui, mille fois oui ! Il faut s’attaquer aux gaspillages ! Et Monsieur Taïchi OHNO nous enseigne son secret :

« Il y a un secret dans l’atelier, comme il y a un secret dans un tour de magie. Laissez-moi vous dire ce que c’est : Pour vous débarrasser des gaspillages, vous devez cultiver la capacité à voir les gaspillages. Et vous devez penser comment vous débarrasser du gaspillage que vous avez vu. Et vous devez répéter ceci partout, inlassablement et implacablement ».


Mais quel est le premier des gaspillages ?


Avant même la surproduction, le premier des gaspillages est évidemment celui qui va toucher à la santé de l’opérateur. Il passe avant tout autre problème. Il est incontournable.

Vient ensuite « l’irritant » - par exemple le geste difficile à faire, ou le déplacement inutile, ou l’absence d’un outillage adéquat – qui se produira à chaque cycle de fabrication et sur toute la journée de travail. Prendre en compte en priorité ces gaspillages montre qu’on veut développer les valeurs de respect que nous enseigne le TOYOTA WAY.

Même si le respect n’était pas la motivation principale, il y a un autre intérêt à prendre en priorité ces problèmes. Comme l’expliquait le patron du Lean d’une grande entreprise proche de TOYOTA à deux chefs d’entreprises qui lui demandaient comment s’engager dans le Lean : « Commencez par vous occuper de vos opérateurs. Occupez-vous de leurs problèmes. Après et seulement après, vous pourrez leur demander plus. C’est gagnant-gagnant. Si ces problèmes ne sont pas réglés, ils vous empêcheront à terme de progresser en performance. »

 

Pierre Homassel – Les Echos du Gemba N°4 – Relais Lean Centre

Un retour d'expérience vécue en entreprise par les intervenants Lean du Relais Lean Centre.